MARIE-PAULE-BELLE la Parisienne – je ne suis pas parisienne ça me gène, ça me gène, je ne suis pas dans le vent c’est navrant, c’est navrant……

    1. chanson satirique qui manque dans notre répertoire national car je crois qu’il est bon de
      rire de nos travers……. il faut bien  rire un peu  !!
      MARIE-PAULE-BELLE la Parisienne - je ne suis pas parisienne ça me gène, ça me gène, je ne suis pas dans le vent c'est navrant, c'est navrant...... dans chanson mqdefault

Marie Paule Belle « La Parisienne » (live officiel) – Archive IN

10 avril 1976 Marie Paule BELLE chante, en s’accompagnant au piano, « La Parisienne« . Émissions TV, Archive tv, Archive …
    1. mqdefault dans chanson satirique

Marie Paule Belle – La Parisienne – Live dans Les Années Bonheur

Retrouvez Patrick Sébastien sur http://www.patricksebastien.fr Marie Paule Belle interprète sa chanson  » La Parisienne  » en
Paroles
Lorsque je suis arrivée dans la capitale,
J’aurais voulu devenir une femme fatale
Mais je ne buvais pas, je ne me droguais pas
Et je n’avais aucun complexe.
Je suis beaucoup trop normale, ça me vexe.

Je ne suis pas parisienne.
Ça me gêne, ça me gêne.
Je ne suis pas dans le vent.
C’est navrant, c’est navrant.
Aucune bizarrerie,
Ça m’ennuie, ça m’ennuie.
Pas la moindre affectation,
Je ne suis pas dans le ton.
Je ne suis pas végétarienne,
Ça me gêne, ça me gêne.
Je ne suis pas karatéka,
Ça me met dans l’embarras.
Je ne suis pas cinéphile,
C’est débile, c’est débile.
Je ne suis pas M.L.F.,
Je sens qu’on m’en fait grief,
M’en fait grief, m’en fait grief.

Bientôt j’ai fait connaissance d’un groupe d’amis
Vivant en communauté dans le même lit.
Comme je ne buvais pas, je ne me droguais pas
Et n’avais aucun complexe,
Je crois qu’ils en sont restés tout perplexes.

Je ne suis pas nymphomane,
On me blâme, on me blâme.
Je ne suis pas travesti,
Ça me nuit, ça me nuit.
Je ne suis pas masochiste,
Ça existe, ça existe.
Pour réussir mon destin,
Je vais voir le médecin.
Je ne suis pas schizophrène,
Ça me gêne, ça me gêne.
Je ne suis pas hystérique,
Ça se complique, ça se complique.
« Oh! » dit le psychanalyste,
Que c’est triste, que c’est triste.
Je lui dis: « Je désespère,
Je n’ai pas de goûts pervers,
De goûts pervers, de goûts pervers. »

« Mais si », me dit le docteur en se rhabillant,
« Après ce premier essai, c’est encourageant.
Si vous ne buvez pas, vous ne vous droguez pas
Et n’avez aucun complexe,
Vous avez une obsession: c’est le sexe. »

Depuis je suis à la mode,
Je me rôde, je me rôde
Dans les lits de Saint-Germain,
C’est divin, c’est divin.
Je fais partie de l’élite,
Ça va vite, ça va vite
Et je me donne avec joie
Tout en faisant du yoga.
Je vois des films d’épouvante,
Je m’en vante, je m’en vante
En serrant très fort la main
Du voisin, du voisin.
Me sachant originale,
Je cavale, je cavale.
J’assume ma libido.
Je vais draguer en vélo.
Maintenant je suis parisienne.
Je me surmène, je me surmène
Et je connais la détresse
Et le cafard et le stress.
Enfin à l’écologie,
Je m’initie, je m’initie
Et loin de la pollution,
Je vais tondre mes moutons,
Et loin de la pollution,
Je vais tondre mes moutons,
Et loin de la pollution,
Je vais tondre mes moutons,
Des moutons, des moutons, des moutons.


Archives pour la catégorie chanson satirique

MARIE-PAULE-BELLE la Parisienne – je ne suis pas parisienne ça me gène, ça me gène, je ne suis pas dans le vent c’est navrant, c’est navrant……

    1. chanson satirique qui manque dans notre répertoire national car je crois qu’il est bon de
      rire de nos travers……. il faut bien  rire un peu  !!
      MARIE-PAULE-BELLE la Parisienne - je ne suis pas parisienne ça me gène, ça me gène, je ne suis pas dans le vent c'est navrant, c'est navrant...... dans chanson mqdefault

Marie Paule Belle « La Parisienne » (live officiel) – Archive IN

10 avril 1976 Marie Paule BELLE chante, en s’accompagnant au piano, « La Parisienne« . Émissions TV, Archive tv, Archive …
    1. mqdefault dans chanson satirique

Marie Paule Belle – La Parisienne – Live dans Les Années Bonheur

Retrouvez Patrick Sébastien sur http://www.patricksebastien.fr Marie Paule Belle interprète sa chanson  » La Parisienne  » en
Paroles
Lorsque je suis arrivée dans la capitale,
J’aurais voulu devenir une femme fatale
Mais je ne buvais pas, je ne me droguais pas
Et je n’avais aucun complexe.
Je suis beaucoup trop normale, ça me vexe.

Je ne suis pas parisienne.
Ça me gêne, ça me gêne.
Je ne suis pas dans le vent.
C’est navrant, c’est navrant.
Aucune bizarrerie,
Ça m’ennuie, ça m’ennuie.
Pas la moindre affectation,
Je ne suis pas dans le ton.
Je ne suis pas végétarienne,
Ça me gêne, ça me gêne.
Je ne suis pas karatéka,
Ça me met dans l’embarras.
Je ne suis pas cinéphile,
C’est débile, c’est débile.
Je ne suis pas M.L.F.,
Je sens qu’on m’en fait grief,
M’en fait grief, m’en fait grief.

Bientôt j’ai fait connaissance d’un groupe d’amis
Vivant en communauté dans le même lit.
Comme je ne buvais pas, je ne me droguais pas
Et n’avais aucun complexe,
Je crois qu’ils en sont restés tout perplexes.

Je ne suis pas nymphomane,
On me blâme, on me blâme.
Je ne suis pas travesti,
Ça me nuit, ça me nuit.
Je ne suis pas masochiste,
Ça existe, ça existe.
Pour réussir mon destin,
Je vais voir le médecin.
Je ne suis pas schizophrène,
Ça me gêne, ça me gêne.
Je ne suis pas hystérique,
Ça se complique, ça se complique.
« Oh! » dit le psychanalyste,
Que c’est triste, que c’est triste.
Je lui dis: « Je désespère,
Je n’ai pas de goûts pervers,
De goûts pervers, de goûts pervers. »

« Mais si », me dit le docteur en se rhabillant,
« Après ce premier essai, c’est encourageant.
Si vous ne buvez pas, vous ne vous droguez pas
Et n’avez aucun complexe,
Vous avez une obsession: c’est le sexe. »

Depuis je suis à la mode,
Je me rôde, je me rôde
Dans les lits de Saint-Germain,
C’est divin, c’est divin.
Je fais partie de l’élite,
Ça va vite, ça va vite
Et je me donne avec joie
Tout en faisant du yoga.
Je vois des films d’épouvante,
Je m’en vante, je m’en vante
En serrant très fort la main
Du voisin, du voisin.
Me sachant originale,
Je cavale, je cavale.
J’assume ma libido.
Je vais draguer en vélo.
Maintenant je suis parisienne.
Je me surmène, je me surmène
Et je connais la détresse
Et le cafard et le stress.
Enfin à l’écologie,
Je m’initie, je m’initie
Et loin de la pollution,
Je vais tondre mes moutons,
Et loin de la pollution,
Je vais tondre mes moutons,
Et loin de la pollution,
Je vais tondre mes moutons,
Des moutons, des moutons, des moutons.

sarl A.M.S |
Musée du Bâtiment |
Stopfoodwaste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | buzzynews
| Education à l'orientat...
| Apokalupsis